Quelle est la race de chien la plus dangereuse ?

Le chien, meilleur ami de l’homme selon la croyance populaire. Il n’est pourtant pas rare que ces mêmes chiens portent atteinte à l’intégrité de leurs maîtres ; imprudence ou dispute entre bons amis ? Naturellement, certaines races de chien sont dangereuses. Cet article mettra la lumière sur ces races de chiens avec lesquelles faire attention.

Caractéristiques d’un chien dangereux

On dit d’un chien qu’il est dangereux, lorsque ce dernier peut représenter un danger pour ses maîtres, mais aussi pour les autres animaux autour de lui. Les critères d’agressivité des canins se résument essentiellement à leur morphologie et à leur appartenance raciale. C’est d’ailleurs sur la base de ces critères que naît le terme “chien dangereux” avec la loi du 6 janvier 1999, dite “chiens dangereux”.

A voir aussi : Comprendre le comportement des chiens

Outre ces critères, des dispositions extérieures peuvent toutefois expliquer l’attitude de ces derniers. Il s’agit de la possessivité, du territoire, de la peur associée à l’irritation et de l’agressivité innée (surtout chez les femelles protégeant leurs petits).

La loi portant “chiens dangereux”, regroupe une multitude de textes ayant pour but de situer la responsabilité des possesseurs de ces cabots. Elle vient bien entendu offrir une classification des dits chiens.

A lire aussi : Les signes d'anxiété chez les chiens et les meilleures méthodes pour les gérer

Classification des races de chien les plus téméraires

La loi répartit les chiens dangereux en deux grandes catégories, à savoir : les chiens d’attaque non-inscrits au LOF (Livres des origines françaises) et les chiens de garde et de défense inscrits au LOF.

Les chiens d’attaque non-inscrits au LOF

Cette première catégorie est constituée de trois types de chiens. Elle regroupe :

  • la race des Pit-bulls ;
  • la race des Boerbulls ;
  • la race des Tosa.

Les chiens de garde et de défense inscrits au LOF

Cette catégorie regroupe trois races de chien et un type. Il s’agit :

  • les chiens de race American Staffordshire terrier ;
  • les chiens de race Rottweiler ;
  • les chiens de race Tosa.

Les chiens assimilables par leurs caractéristiques morphologiques aux chiens de race Rottweiler (on parle de type Rottweiler)

En somme, être le meilleur ami de l’homme n’ôte pas au chien sa nature agressive. La clé pour éviter tout incident désagréable reste une bonne domestication et le respect de la loi portant “chiens dangereux”. Il est important de savoir que si les chiens catégorisés sont reconnus dangereux, tous les chiens dangereux ne sont pas forcément catégorisés. Vous trouverez ici une liste un peu plus exhaustive des races les plus dangereuses.

Facteurs à prendre en compte pour évaluer le niveau de dangerosité d’un chien

Certains propriétaires de chiens pensent que leur animal est sans danger. Il ne faut jamais oublier qu’un chien peut se montrer agressif dans certaines situations et que le niveau de dangerosité d’un chien dépend non seulement de sa race mais aussi d’autres facteurs.

L’éducation et la sociabilisation sont des éléments clés contribuant à rendre un chien plus ou moins dangereux. Un chien qui a été correctement éduqué et sociabilisé sera plus apte à s’adapter aux situations rencontrées au quotidien tout en gardant son calme.

La taille, le poids et la musculature d’un animal jouent aussi sur sa force physique. Effectivement, les chiens de grande taille tels que les dogues allemands ou les rottweilers ont une mâchoire puissante capable d’infliger des blessures graves en cas d’attaque.

L’environnement dans lequel vit le chien peut influencer son comportement. Les chiens qui sont enfermés toute la journée ou qui n’ont pas suffisamment d’espace pour se défouler peuvent développer un comportement anxieux voire agressif lorsqu’ils sortent en promenade par exemple. L’expérience passée du chien (traumatismes, abus…) ainsi que l’état physique général du chien (maladie mentale…) peuvent être des facteurs qui augmentent la dangerosité d’un chien.

Il ne faut pas se fier uniquement à la race du chien pour évaluer son niveau de dangerosité. Plusieurs facteurs doivent être pris en compte avant d’adopter un animal et surtout avant de le considérer comme ‘sans danger’.

Comment prévenir les accidents avec les chiens potentiellement dangereux

Face aux risques d’accidents avec des chiens potentiellement dangereux, vous devez prendre certaines mesures de prévention. Vous devez respecter leur maître, ne pas courir ni crier autour de l’animal. Ce sont autant de gestes qui peuvent éviter tout accident.

Les enfants sont particulièrement vulnérables face aux accidents avec les chiens car ils n’ont pas encore acquis toutes les connaissances nécessaires pour interagir correctement avec ces animaux. Les parents doivent donc apprendre à leurs enfants comment agir en présence d’un animal : le respecter, ne pas lui tirer les poils ou lui attraper brutalement sa queue, etc.

Certains pays ont mis en place une législation spécifique concernant les chiens dangereux. En France, par exemple, certaines races de chiens sont soumises à une réglementation stricte (permis de détention, muselière, etc.). Avant toute adoption, vous devez vous renseigner sur la législation en vigueur dans votre pays pour éviter tout problème ultérieur.

Adopter un chien n’est pas quelque chose à prendre à la légère et demande une réflexion approfondie ainsi que des connaissances précises sur les besoins du futur animal. Le respect des règles élémentaires d’interaction avec ces animaux permettra d’éviter tout accident potentiellement dangereux.

ARTICLES LIÉS