Astuces naturelles pour faire sortir un rat de sa cachette

Lorsqu’un rat trouve ce qu’il recherche dans une maison, il va forcément se créer des cachettes. Et même avec toute la volonté du monde, il sera difficile de la faire sortir. Mais l’intervention d’un dératiseur coûtant excessivement cher, il faut faire avec les moyens du bord. Alors, comment faire sortir un rat de sa cachette si l’on n’a pas le moyen de s’offrir des gadgets semblables à ceux des dératiseurs ? Découvrez au cours de cet article quelques astuces naturelles pour faire sortir un rat de sa cachette !

Utiliser des odeurs répulsives : Détourner l’attention

Si vous n’avez pas les moyens de vous offrir les gadgets d’un dératiseur, vous n’aurez aucun mal à vous créer un répulsif à base de produit naturel. Les rats ayant un sens de l’odorat très développé, ils sont très sensibles à certains produits. On a notamment le vinaigre, le poivre, l’huile essentielle d’eucalyptus et la menthe que détestent ces animaux.

A voir aussi : Les chefs-d'œuvre de l'art mettant en scène des animaux

L’astuce est de polluer la cachette du rat avec l’un de ces produits naturels. En imbibant une boule de coton de vinaigre ou d’huile essentielle de menthe, l’animal n’aura qu’une seule idée en tête : fuir. Vous pouvez aussi introduire de la poudre de poivre ou des feuilles de menthe dans son refuge clandestin.

Créer des entrées alternatives : Faciliter la sortie

Pour un rat, une cachette n’a qu’une seule entrée. Dès lors qu’il constate qu’on peut y pénétrer de différentes manières, il ne se sentira pas en sécurité et abandonnera. En même temps, un rat est curieux et ne manquera pas d’explorer d’autres ouvertures. C’est une piste qu’on peut également explorer.

A voir aussi : La cohabitation des animaux et de la vie urbaine : un défi à relever

Une astuce qui pourrait marcher serait donc de créer des entrées alternatives à la cachette. Lorsqu’il ne se sentira plus en sécurité ou qu’il se décide à découvrir de nouveaux environnements à travers ces ouvertures, il finira par sortir. Toutefois, c’est une astuce qui ne garantit pas de résultat. De plus, creuser de nouvelles ouvertures dans un cacheté à rat implique de creuser des murs, planchers ou plafonds.

Utiliser des appâts alimentaires : Attirer par la gourmandise

On peut aussi exploiter la piste de l’appât si ce n’est déjà fait. Lorsqu’on souhaite faire sortir un rat de sa cache, le premier réflexe serait de placer des appâts alimentaires à proximité. Avec son odorat très développé, il ne résistera pas et sortira pour y goûter. Après, vous pouvez ajouter de la mort au rat pour vous en débarrasser définitivement.

Le rat mange pratiquement tout ce que l’humain mange. Vous pouvez l’appâter avec des restes de nourriture, notamment du poisson qu’il apprécie particulièrement. Mais si vous voulez le prendre dans le piège, il suffit souvent d’un bon morceau de fromage, des graines de tournesol ou du beurre de cacahuète. Il ne résistera pas, c’est sûr.

Créer des zones de lumière : Perturber le refuge

Comme vous l’avez sans doute constaté, le rat sort le plus souvent la nuit lorsque toutes les lumières sont éteintes. Ce n’est pas parce qu’il s’agit d’une espèce nocturne, mais parce qu’il s’agit d’un animal très craintif qui préfère les endroits sombres et cachés. On peut aussi explorer cette piste pour s’en débarrasser.

En effet, il suffit parfois de diriger une source de lumière vive vers sa cachette pour l’effrayer. Craignant la lumière, il ne se sentira plus en sécurité dans sa cachette et finira par sortir. Vous vous débarrasserez ainsi de ce clandestin perturbateur.

ARTICLES LIÉS