Caractère et comportement du rat : principaux traits

Le rat fait partie des animaux domestiques préférés des hommes. Ce rongeur est très affectueux, tendre, câlin et dénué de toute agressivité. Il s’attache donc très vite à son maître. De plus, le rat est un animal grégaire qui aime vivre en communauté en compagnie de ses semblables. Si vous désirez élever cet animal, découvrons ensemble ses principaux traits de caractères et son comportement.

Le  côté tendre et affectueux du rat

En tant qu’animal domestique, le rat affiche une marque de tendresse et d’affection à l’égard de son maître. Il aime se faire gratter le ventre et la tête, ce qui renforce sa complicité avec son propriétaire. C’est un compagnon de vie, un ami fidèle.

A lire aussi : Les bienfaits de la zoothérapie pour apaiser les troubles émotionnels et psychologiques

Pacifiste et sociable, le rat est un animal docile dépourvu d’agressivité lorsqu’il vit dans un milieu calme et serein. Il adore faire de petites morsures sur les doigts et les pieds de son maître. C’est une manière de montrer à ce dernier toute l’estime qu’il a pour lui.  Le rat est très dynamique et aime sauter dans tous les sens. Il est extrêmement actif de jour comme de nuit.

Le caractère grégaire du rat

Le rat est un animal qui déteste la solitude. Il préfère donc être entouré  de ses semblables. L’absence de cette compagnie peut engendrer des troubles psychologiques et de l’agressivité. Un rat solitaire est un fauve lâché dans la nature. Sa solitude le rend dépressif et vient troubler son comportement doux habituel.

A voir aussi : Est-ce que les tortues emettent des sons ?

Il est donc recommandé de faire cet animal cohabiter avec au moins deux congénères pour le voir plus enjoué. Il sera plus épanoui et se sentira plus à l’aise, car les rats aiment la vie en groupe. Mais également, il aura de nouveaux compagnons de jeu. Cependant, l’idéal serait d’associer deux femelles et un mâle castré. Cela facilitera la cohabitation et évitera par la même occasion des reproductions régulières.

Le rat et la maladie

Savoir si votre rat est parfaitement en forme ou pas n’est pas compliqué. Il suffit d’être attentif à quelques petits détails pour comprendre son état de santé. Par exemple, l’un des signes apparents chez un rat malade est qu’il sort moins de son trou. De plus :

  • il devient de plus en plus agressif ;
  • il perd du poids ;
  • il fait de la diarrhée ;
  • il devient prostré et ébouriffé, etc.

Il peut s’agir d’une porphyrine, d’une conjonctivite (généralement due à un coup de vent), d’une pododermatite (lorsque ses pattes deviennent rouges et gonflées), ou même de la solitude. Dès que vous constatez l’un des signes suscités, allez rapidement consulter un vétérinaire pour diagnostiquer le mal.

Le rat et l’intelligence : ses capacités cognitives

Le rat possède une capacité cognitive épatante qui en fait un animal très intelligent. Capable de résoudre des problèmes complexes, il est aussi capable d’apprendre des tâches et des comportements nouveaux en peu de temps. D’ailleurs, les scientifiques ont découvert que le cerveau du rat était incroyablement similaire à celui de l’être humain :

  • Le cortex préfrontal chez le rat et l’homme est presque identique.
  • Ils ont tous deux la capacité d’un apprentissage par renforcement positif ou négatif.
  • Les rats peuvent même apprendre à communiquer avec les hommes grâce à la langue des signes.

Leur mémoire spatiale est exceptionnelle. Ils se souviennent parfaitement du chemin pour retourner à leur nid ou encore pour trouver leur nourriture cachée. Ils sont aussi capables de reconnaître leurs congénères ainsi que les personnes qui s’en occupent. Les expérimentations scientifiques témoignent bien sûr aussi de cette intelligence : récemment, une équipe américaine a testé certaines aptitudes cognitives chez le rat comme la reconnaissance faciale et verbale. Le résultat fut sans appel puisqu’il réussit ces tests avec brio. Cela montre donc bien que ce petit mammifère dispose d’un système nerveux extrêmement performant, comparable aux autres animaux supérieurs tels que les singes et même, dans certains cas, à celui de l’homme lui-même !

Le rat et l’environnement : comment l’habitat affecte son comportement

Le rat est un animal social qui a besoin d’un environnement propice pour s’épanouir. Cela passe notamment par la présence d’autres rats avec lesquels il peut interagir, jouer et se nourrir. Vous ne devez pas isoler le rat dans une cage trop petite ou sans compagnons.

Certaines expérimentations ont démontré que l’environnement dans lequel évolue le rat affecte aussi son comportement. Une étude menée en 2013 montre ainsi que des rats ayant grandi dans un environnement enrichi (cage spacieuse avec des jouets) sont plus confiants et explorateurs que ceux ayant vécu dans une cage standard (petite taille, peu de stimulations). De même, certains chercheurs ont observé chez les rats vivant en milieu urbain un comportement différent de celui des rats sauvages : ils sont souvent moins peureux et plus curieux car habitués à côtoyer les hommes.

Il est donc crucial de créer un habitat approprié pour les besoins du rat afin qu’il puisse développer son potentiel : une grande cage offrant suffisamment d’espace pour bouger librement ainsi qu’un équipement adapté tel qu’une roue d’exercice ou d’autres accessoires ludiques peuvent aider au bien-être du rongeur. Vous devez prendre soin de leur alimentation en leur proposant régulièrement des fruits et des légumes frais qui apporteront les vitamines et les fibres nécessaires à leur bonne santé.

Il faut tenir compte du fait que le lieu où l’on installe la cage peut aussi avoir une influence sur le comportement du rat : placée près d’une source intempestive comme une fenêtre bruyante ou un poste de télévision, la cage peut provoquer du stress et de l’anxiété chez l’animal.

Le rat a besoin d’un environnement adapté pour vivre sereinement. En prenant en compte ses besoins naturels, il est possible d’offrir à cet animal intelligent et social une vie agréable et épanouissante.

ARTICLES LIÉS